A voir également en Bolivie :

 

Un lac si grand qu'on dirait la mer.

Un lac dont le nom à fait le bonheur de tous les cours de géo. de 6ème.

Un lac sacré par les civilisations Tiahuanatec et Inca.

A la frontière de la Bolivie et du Pérou, le lac Titicaca.

Nous avons côtoyé ce lac à trois reprises dans des circonstances différentes.

La première fois pour aller à la montagne, au pied de l'Illampu.
Nous avons longé des villages de pêcheurs avant de s'aventurer dans un chemin de montagne qui vire et qui tourne. Plus on avance, plus le chemin est étroit et caillouteux et plus les maisons se raréfient.
On croise quelques enfants qui semblent sortir de nulle-part. Ils sont timides comme s'ils ne voyaient pas souvent du monde.

Pourtant, au bout de la route se cache un vrai gros village, avec "Plazza de Armas" en bonne et due forme. Des palmiers, un marché, des pizzerias spéciales touristes, et même un karaoké au fond d'une cave. Que rêver de mieux ?

Au petit matin, lorsqu'on découvre enfin le paysage, quel spectacle !

La deuxième fois, nous avons suivi les rives du lac vers Tiahuanaco pour voir les restes d'un temple qui a inspiré Hergé dans "Tintin et le temple du soleil".

L'édifice a été construit par les Tiahuanatecs, civilisation bien antérieure aux Incas.

Les Tiahuanatecs avaient de grandes connaissances en mathématiques, astronomie, médecine : ils pratiquaient couramment la trépanation (on peut voir des crânes pleins de trous qui en témoignent …).

Le temple a été en partie détruit par les conquistadors qui ont utilisé les pierres pour construire des églises.
Les exorcistes espagnols ont purifiés les statues en y apposant des signes pour conjurer leurs pouvoirs (on ne sait jamais), vous avez dit païens ?

Malgré le passage des envahisseurs, et au-delà des parties mises à jour, il reste la majeure partie de ce bâtiment sous terre.

Les visiteurs piétinent sur le toit en attendant que l'état bolivien trouve des fonds pour mettre à jour et protéger ce bien.


La troisième vision du lac est beaucoup plus maritime, direction Copacabana, petit port qui permet d'accéder aux îles du soleil et de la lune.
Pour s'y rendre, il faut d'abord prendre le bac en bus, séquence émotions !

Copacabana est un village au bord du lac avec une plage, le clapotis des vagues. On oublie facilement les 3800 mètres d'altitude, on s'y baignerait presque, si l'eau n'était pas si froide.

L'isla del Sol, à trois heures de bateau, trois vrais heures, avec de vraies vagues. Cette petite île est un paradis encore sauvegardé, les paysages y sont magnifiques, la vue sur la cordillère… royale, pas de voitures et de petits villages se cachent dans les criques vert-émeraude du lac.

Emprunter le chemin de pierres qui traverse l'île sur la trace des Incas, est un pur bonheur ; A chaque détour, on s'attend à voir surgir l'Inca Pachuatec en habit de plumes…

Nous avons dormis dans une fermette pour 1 €, avec quelques lamas pour nous tenir compagnie, des chatons pour le bonheur des filles, et un gros cochon, bien pratique pour les restes de gâteau pas très bons.

Sandrine



On the road (inca) again

Vers les mines de Potosi Page précédente
Page suivante
Vers le Machu-Pichu
       
A voir également en Bolivie :